Cognac vs Armagnac : découvrez leur histoire et leurs nuances

Cognac vs Armagnac : découvrez leur histoire et leurs nuances

4.8/5 - (6 votes)

Si vous êtes un amateur de spiritueux, vous avez sans doute déjà été confronté au choix entre le Cognac et l’Armagnac. Ce dilemme, loin d’être trivial, suscite souvent des débats passionnés parmi les connaisseurs. Ces deux eaux-de-vie, typiquement françaises, présentent des caractéristiques propres qui font leur richesse et leur diversité. Pour les non-initiés, il peut être difficile de distinguer ces deux alcools à la fois par leur goût et leur histoire. Alors, cognac ou Armagnac ? Plongeons dans leur univers pour mieux comprendre leurs nuances.

Le terroir : les bases géographiques de la distinction

L’origine géographique du Cognac et de l’Armagnac

Prenez soin de souligner que le Cognac et l’Armagnac viennent de régions différentes en France. Le premier provient principalement de la région Poitou-Charentes tandis que ce dernier est natif du Gers (région Occitanie). Cette différence géographique influence directement leur processus d’élaboration ainsi que leurs caractéristiques gustatives.

Influence du sol sur la qualité du produit

La qualité du sol joue également un rôle crucial dans la production du Cognac et de l’Armagnac. Dans la région Charentaise, les sols sont majoritairement calcaires favorisant la rétention d’eau nécessaire pour le bon développement des vignes de Cognac. En revanche, les sols de l’Armagnacaise sont plus sableux, ce qui donne un caractère distinctif à l’eau-de-vie d’Armagnac.

Après avoir visité leurs terroirs respectifs, il est tout aussi intéressant de se pencher sur les cépages utilisés dans la production du Cognac et de l’Armagnac.

Les cépages utilisés pour le Cognac et l’Armagnac

Les cépages utilisés pour le cognac et l'armagnac

Cépages du Cognac

Le cépage majoritairement utilisé dans la production du Cognac est l’Ugni Blanc. Toutefois, d’autres variétés comme le Folle Blanche ou le Colombard complètent parfois la composition.

  • Cognac Hennessy 70 cl
  • CAMUS Brandy Cognac Île de Ré Fine Island Nouveau Pack avec coffret - 70cl 40° - Maison Indépendante Depuis 1863 - avec un profil de goût marin unique et distinctif
  • CAMUS COGNAC VSOP - Intensément Aromatique - 70cl 40° - Maison Indépendante Depuis 1863

Cépages de l’Armagnac

Pour ce qui est de l’Armagnac, les cépages varient davantage. L’Ugni Blanc est toujours présent mais partage le devant de la scène avec des variétés telles que le Baco ou encore la Folle Blanche.

  • PRINCE D'ARIGNAC - Coffret Armagnac VS avec Canister (1 x 0.70 L)
  • Artez Bas-Armagnac Biologique VSOP Baco 700 Ml
  • Armagnac Fine Sempé 40°

Maintenant que nous avons abordé les cépages, intéressons-nous aux méthodes d’élaboration qui différencient également ces deux eaux-de-vie.

Lire plus  Bourbon contre Scotch : bataille des géants du whisky

Méthodes de distillation et vieillissement : comparaison des processus

Distillation du Cognac vs Armagnac

La principale différence entre le Cognac et l’ Armagnac réside dans leur méthode de distillation. Le Cognac est distillé deux fois alors que l’Armagnac ne subit qu’une seule distillation, ce qui lui confère un caractère plus rustique.

Vieillissement du Cognac et de l’Armagnac

Le vieillissement joue également un rôle important dans la qualité finale des produits. Les eaux-de-vie doivent vieillir en fûts de chêne pendant au moins deux ans avant de pouvoir être commercialisées. Toutefois, certaines maisons laissent vieillir leurs produits bien plus longtemps pour obtenir une eau-de-vie d’une grande complexité aromatique.

Avec ces connaissances sur leur élaboration, il est temps de se pencher sur la commercialisation du Cognac et de l’Armagnac.

La commercialisation du Cognac et de l’Armagnac

Marché national et international du Cognac

L’histoire nous montre que le Cognac a toujours été un produit tourné vers l’exportation. En effet, près de 98% de la production est vendue à l’étranger, principalement aux États-Unis et en Asie.

Distribution de l’Armagnac : un marché plus local ?

A contrario, l’Armagnac, moins connu sur la scène internationale, trouve surtout sa place sur le marché intérieur français. Néanmoins, il gagne progressivement en notoriété à l’étranger.

Après avoir examiné leur commercialisation, intéressons-nous à l’histoire de leurs appellations respectives.

Histoire de l’appellation AOP Armagnac versus AOC Cognac

L’appellation d’origine contrôlée (AOC) Cognac

L’AOC Cognac a été créée en 1909 et est très strictement encadrée. Il existe six crus différents : grande Champagne, petite Champagne, borderies, fins Bois, bons Bois et Bois Ordinaires qui déterminent la zone géographique précise où les raisins ont été récoltés.

L’appellation d’origine protégée (AOP) Armagnac

D’autre part, l’AOP Armagnac est plus récente puisqu’elle a été instaurée dans les années 1930. Elle se divise en trois régions viticoles : bas-Armagnac, haut-Armagnac et Armagnac-Ténarèze.

Tout comme leurs histoires diffèrent, le profil gustatif du Cognac et de l’Armagnac n’est pas non plus identique.

Le profil gustatif de l’Armagnac et du Cognac

Le profil gustatif de l'armagnac et du cognac

Le goût typique du Cognac

Le Cognac est réputé pour sa douceur et son élégance. Il offre une palette aromatique complexe avec des arômes de fruits secs, d’épices, de fleurs et de bois.

Caractéristiques gustatives de l’Armagnac

L’Armagnac présente un profil plus robuste. Les notes fruitées sont toujours présentes mais accompagnées d’une pointe d’acidité et d’une belle rondeur en bouche qui lui confèrent un caractère unique.

Nous avons maintenant une bonne idée du goût du Cognac et de l’Armagnac. Mais comment les déguster au mieux ?

Lire plus  Calvados en héritage : guide de l'amateur pour les millésimes anciens

Conseils de dégustation : comment savourer ces eaux-de-vie ?

Température et verre idéal pour la dégustation

Pour mettre en valeur leurs arômes subtils, il est recommandé de servir le Cognac et l’Armagnac à température ambiante dans un verre à pied évasé permettant aux saveurs de se développer pleinement.

Des accords mets-eaux-de-vie à explorer

Bien que traditionnellement consommés en digestif, le Cognac et l’Armagnac peuvent aussi être associés à certains mets pour créer de surprenants accords. Le Cognac se marie bien avec le chocolat noir par exemple, tandis que l’Armagnac peut accompagner un fromage affiné.

Et pour les plus aventureux, pourquoi ne pas essayer ces eaux-de-vie dans des cocktails ?

Cocktails emblématiques à base de Cognac et d’Armagnac

Cocktails emblématiques à base de cognac et d’armagnac

Le Sidecar : un classique du cocktail au Cognac

L’un des cocktails les plus célèbres mettant en vedette le Cognac est sans doute le Sidecar, un mélange harmonieux de Cognac, de jus de citron et de triple sec.

L’Armagnac Sour : une déclinaison audacieuse du Whisky Sour

Pour ceux qui préfèrent l’Armagnac, essayez l’Armagnac Sour. Cette version revisitée du Whisky Sour combine Armagnac, jus de citron frais et sirop simple pour un résultat équilibré et rafraîchissant.

Ainsi s’achève notre tour d’horizon du monde fascinant du Cognac et de l’Armagnac. Nous avons exploré leurs caractéristiques géographiques, leurs méthodes d’élaboration distinctes, leur commercialisation et leurs profils gustatifs uniques. Il ne vous reste plus qu’à déguster ces précieux nectars pour apprécier toutes leurs subtilités. Sachez que, quel que soit votre choix, cognac ou Armagnac, vous ne pouvez pas vous tromper : vous avez dans les mains l’expression d’un savoir-faire français ancestral.

Retour en haut