Grands crus classés au microscope : ce qui fait leur prestige

Grands crus classés au microscope : ce qui fait leur prestige

5/5 - (10 votes)

Dans le monde du vin, la notion de Grand Cru est une véritable institution. Ces vins d’exception, reconnus pour leur qualité supérieure, font l’objet d’un classement qui fait écho à leur prestige. Qu’il s’agisse des Grands Crus de Bordeaux ou ceux de Bourgogne, ces vins sont porteurs d’une histoire et d’une tradition qui contribuent à leur renommée mondiale. Dans cet article, nous allons découvrir ensemble ce qui fait la particularité de ces Grands Crus classés.

Les origines du classement des Grands Crus

Les origines du classement des grands crus

Un classement né de l’exposition universelle

L’aventure du classement des Grands Crus commence lors de l’exposition universelle de Paris en 1855. À cette occasion, l’empereur Napoléon III demande à la Chambre de Commerce de Bordeaux d’établir un palmarès des meilleurs vins bordelais. Les courtiers se basent alors sur la réputation et les prix pratiqués par chaque château pour créer ce célèbre classement.

Une classification presque inchangée depuis sa création

Mise en place le 18 avril 1855, cette hiérarchie des vins n’a connu que deux modifications majeures depuis sa création. La première fut l’inclusion du Château Cantemerle au rang des 5ème crus en septembre 1855 et la seconde, plus récente, concerne le reclassement des crus bourgeois en 2003.

Nous venons de voir les origines du classement des Grands Crus, intéressons-nous maintenant de plus près à l’un des plus célèbres d’entre eux : le classement de 1855.

Une loupe sur le classement de 1855

60 crus du Médoc et 1 cru de Pessac-Leognan

Au sein du prestigieux classement de 1855, on compte aujourd’hui 61 crus classés pour les vins rouges : 60 crus du Médoc et 1 cru de Pessac-Léognan. Ces vins sont reconnus internationalement pour leur qualité exceptionnelle.

Des vins blancs liquoreux également classés

Mais ce classement ne s’arrête pas aux vins rouges. En effet, il inclut aussi plusieurs catégories pour les vins blancs liquoreux : premiers Crus Supérieurs, premiers Crus et Deuxièmes Crus. C’est un témoignage supplémentaire de la richesse et de la diversité des appellations bordelaises.

Après avoir examiné en détail le célèbre classement de 1855, jetons un œil à ce qui fait la spécificité des Grands Crus bordelais.

Lire plus  L'art de la cave : conserver ses bouteilles de spiritueux précieux

La spécificité des Grands Crus de Bordeaux

La spécificité des grands crus de bordeaux

L’influence du terroir

Ce qui distingue véritablement les Grands Crus Classés tient dans l’exceptionnalité de leur terroir. En effet, la profondeur des racines des vignes, l’âge de ces dernières, l’altitude du vignoble et le sol sont autant de critères qui influencent la qualité du vin.

Une défense active du classement

L’Union des Grands Crus Classés 1855 ne ménage pas ses efforts pour préserver ce classement séculaire. L’épisode récent de la marque de chemises qui a été contrainte d’annuler son dépôt pour cause de déceptivité en est une illustration parfaite.

Maintenant que nous avons exploré les spécificités bordelaises, tournons-nous vers les critères déterminants pour qu’un cru soit considéré comme Grand Cru.

Les critères d’un vin Grand Cru Classé

L’importance des conditions naturelles

Certains facteurs naturels sont déterminants dans la classification en Grand Cru. Parmi eux : la profondeur des racines des vignes, leur âge, l’altitude du vignoble et bien sûr le terroir. Ces conditions naturelles favorisent la production de raisins de haute qualité et participent à la renommée internationale des Grands Crus.

Les prix, reflets du prestige

Autre critère fondamental : le prix. Les tarifs élevés pratiqués par les châteaux classés Grand Cru témoignent de leur prestige et de la qualité exceptionnelle de leurs vins. En effet, le prix est directement lié à la réputation du vin et à sa qualité perçue.

Après ces précisions sur les critères déterminants d’un Grand Cru, il nous semble intéressant de comparer la notion de Premier Cru à celle de Grand Cru.

Comparaison : premier Cru versus Grand Cru

Une distinction pas si évidente

De prime abord, le terme « Premier Cru » peut porter à confusion avec celui de « Grand Cru ». Si tous deux témoignent d’une grande qualité, ils ne recouvrent pas les mêmes réalités. Alors qu’un Premier Cru est une appellation spécifique reconnue par l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine), un Grand Cru est un classement qui a été établi en fonction des critères que nous avons évoqués plus haut.

Un rang hiérarchique différent

La principale différence entre ces deux appellations repose sur leur position dans la hiérarchie des vins. En effet, dans l’échelle des crus bourguignons par exemple, le Premier Cru se situe juste en dessous du Grand Cru. Cela signifie qu’un vin classé Premier Cru est considéré comme excellent mais reste moins prestigieux qu’un Grand Cru.

Maintenant que nous avons comparé les Premiers Crus aux Grands Crus, plongeons-nous dans l’exception bordelaise : les vins de Saint-Émilion.

Lire plus  Circuits oenologiques privés : dégustez les meilleurs vins dans leur terroir d'origine

L’exception des vins de Saint-Émilion

Un classement à part

Saint-Émilion fait figure d’exception dans le paysage bordelais. En effet, ses Grands Crus Classés font l’objet d’un classement spécifique qui est revu tous les 10 ans. Cela offre une dynamique et une émulation positives pour les viticulteurs.

Une diversité de terroirs unique

Avec plus de 800 exploitations vinicoles, saint-Émilion offre une multiplicité de terroirs et de microclimats qui contribuent à la richesse et à la variété de ses vins.

Après cette incursion du côté de Saint-Émilion, dirigeons-nous vers la Bourgogne et ses Grands Crus.

La majesté des Grands Crus de Bourgogne

La majesté des grands crus de bourgogne

Des vins hautement prestigieux

En Bourgogne, le terme Grand Cru désigne les meilleurs vignobles. Ces vins, produits en quantités limitées, sont réputés pour leur finesse et leur complexité aromatique. Ils comptent parmi les plus grands vins du monde.

Un terroir exceptionnel

Ces Grands Crus doivent leur excellence à un terroir d’exception : un sol favorable, un climat idéal et un savoir-faire vigneron transmis de génération en génération.

Avant de conclure, il convient d’aborder la complexité des appellations qui peut parfois rendre la compréhension et le choix des vins quelque peu déroutants.

Naviguer dans la complexité des appellations

Une multitude d’appellations

L’une des difficultés rencontrées par les amateurs de vin réside dans le dédale des appellations. En effet, entre les AOC (Appellations d’Origine Contrôlée), les crus classés, les premiers crus, les grands crus… il est facile de s’y perdre. Toutefois, une fois que l’on comprend leur signification et leur hiérarchie, elles deviennent un précieux indicateur de qualité.

Des indications précieuses pour choisir son vin

Bien qu’elles puissent paraître compliquées, ces appellations fournissent en réalité une foule d’informations sur le vin : origine géographique, cépages utilisés, méthodes de production… Elles permettent donc aux amateurs de mieux sélectionner leurs bouteilles en fonction de leurs goûts et de leurs attentes.

Pour finir notre aventure œnologique, rappelons que les Grands Crus Classés sont bien plus que de simples vins. Ils sont le reflet d’une histoire séculaire, d’un terroir exceptionnel et du savoir-faire inégalable des viticulteurs. Qu’ils soient bordelais ou bourguignons, ils représentent le nec plus ultra du vin français et bénéficient d’une reconnaissance mondiale. Cependant, leur qualité se paye et ces vins restent un luxe accessible à une clientèle fortunée. Pour autant, n’oublions pas que le monde du vin ne se limite pas aux Grands Crus et que de nombreux vignerons produisent d’excellents vins à des prix plus abordables. Alors, ne vous laissez pas impressionner par la complexité des appellations et lancez-vous dans la découverte de ce patrimoine viticole incroyablement riche !

Retour en haut